Eric Legnini

Éric Legnini est l’un des plus talentueux pianistes de la scène jazz internationale. Ayant mis son talent à profit aux côtés d’artistes tels que Stefano Di Battista ou Claude Nougaro, les chemins empruntés par le pianiste belge depuis ses débuts sont aussi variés que passionnants.

Après une trilogie groove, conclue par Trippin’ en 2008, il enchaîne avec un opus centré sur la voix, The Vox, récompensé d’une Victoire de la musique Jazz en 2011, et prolonge l’aventure vocale avec Sing twice en 2013, un album mâtiné de sonorités africaines, aux confins du funk du jazz et de la soul music.

Entouré sur scène de ses fidèles partenaires Thomas Bramerie (contrebasse), Franck Agulhon (batterie) et de son Afro Jazz Beat Orchestra, Éric Legnini fait notamment appel à la chanteuse malienne Mamani Keïta et à l’anglais Hugh Coltman.

eric-legninidocx
Behance
Vidéos
Photos
Biographie

Vidéos

Biographie

Eric Legnini, à travers ses nouvelles compositions, affirme non seulement son amour des rythmes afro jazz, mais aussi du funk, de la soul… Il suit en ce sens la trajectoire d’Herbie Hancock avec les Headhunters – l’une de ses références – ou encore du légendaire groupe Sly & The Family Stone.

Le pianiste Eric Legnini revient à la formule du trio pour une série de concerts : une formule qu’il a déjà expérimentée à plusieurs reprises (le triptyque Miss Soul / Big Boogaloo / Trippin’ entre 2005 et 2008), ou sur le disque Ballads avec Franck Agulhon à la batterie et Thomas Bramerie à la contrebasse. Pour ce nouveau répertoire, il fait appel à nouveau à son complice Franck Agulhon (10 ans de collaboration !) et au bassiste électrique Dan Romeo, qui, bien qu’ils se connaissent depuis le début de leur carrière, se sont retrouvés sur scène en septembre 2014 à l’occasion du festival Jazz à la Villette où Eric Legnini s’est vu confier la relecture du répertoire de Ray Charles (plus particulièrement du célèbre What’d I Say) et l’avait convié à cette occasion.

Ceci marque le souhait d’Eric Legnini de s’inscrire dans la continuité de son parcours musical, en s’entourant de musiciens avec lesquels les affinités musicales sont évidentes, mais aussi la volonté de faire un pas supplémentaire avec un répertoire plus électrique (la basse électrique prend la place de la contrebasse, le Fender Rhodes tiendra la majeure partie du répertoire).